Photo by: Paul JarvisLa seule prière que Jésus Christ nous ait laissé est la prière du Notre Père. Jésus était un homme de prière.

Dans Luc 11, les disciples ayant remarqué que la façon de prier de Jésus était différente, lui ont demandé de leur enseigner comment prier. Jésus leur dit : Voici comment vous devez prier. Voici en grec : regarder ou observer.

Le peuple regardait dans une mauvaise direction par rapport à la prière. Jésus leur demande de tourner leur attention vers la direction à suivre.

Dans cette prière de Notre Père figurent six besoins présentés en deux parties.

La première partie concerne Dieu, tandis que la deuxième partie concerne les hommes.

Les trois premières requêtes:

  1. que Ton nom soit sanctifié
  2. que Ton règne vienne
  3. que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Notons que les besoins de Dieu sont présenté au mode subjonctif.

Dans les trois besoins suivants, il parle des besoins des hommes, besoins physiques et spirituels:

  1. donne-nous notre pain
  2. pardonne-nous nos offenses
  3. délivre-nous du malin

Notons que les besoins des hommes sont présentés au mode impératif.

Le Créateur comme Père

Abraham, Moise, ont tous connu le Créateur comme Dieu. Jésus est le premier qui vient nous présenter un autre aspect du créateur. Dans toute sa vie il parle du Créateur, qu’en terme de Père. Jésus a été mis à mort parce qu’Il s’identifiait lui même comme étant le fils de Dieu. Il appelait Dieu Père, Papa.

Ni David ni Élie n’ont parlé de Dieu comme Père, mais tous parlaient du Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob. Tout Israel a connu Dieu seulement dans la dimension de Dieu, jamais comme père.

 

Notre Père qui est aux cieux

Jésus leur dit: Notre Père qui est aux cieux.

Lorsque Jésus est à Béthanie après la mort de Lazare, il leva les yeux en haut et Il dit: Père, je te loue. En d’autres mots, Jésus est en train de dire, Je ne dépends pas de cette vie, ni de la science, mais je lève les yeux vers là ou tu es.

Devant la foule de 5000 hommes, Jésus commença d’abord par lever les yeux en haut. La ou le Père est, la boulangerie céleste qui ne se ferme pas se trouve.

Les attributs du Père: le Père est Celui qui engendre, Celui qui dépose la semence. Il a engendré Adam il a mis Sa semence en lui. Si le Père réussit toi aussi tu dois réussir. Tu as la semence du Père.

Dieu est amour. Comme tu es Son enfant, tu as aussi la semence de l’amour en toi. L’amour un sentiment qui se soucie de créer en l’autre le bonheur.

 

Le Père est un pourvoyeur.

Matthieu 15: 21-

Jésus était parti d’Israel et se retira dans le territoire des païens. La femme cananéenne l’approcha et l’appela de son titre messianique mais Jésus ne lui répondit pas un mot. Confrontée à l’indifférence des disciples et de Jésus, cette femme ne se découragea pas. Elle continue de crier, alors Jésus lui répond qu’il n’est pas bon qu’il donne le pain des enfants aux petits chiens. La femme répond que même les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table des grands. Jésus se lève et il dit même en Israël, je n’ai pas trouvé si grande foi, et la femme sur le champ vit sa fille délivrée et guérie. Si une cananéenne a été un candidate à la délivrance, à  plus forte raison toi un ayant-droit.

 Dieu s’appelle Je Suis. Dans le nom de Yahweh il y a 4 lettres, YWHH, 4 lettres qui sont mises à part, et dans la prière de Jésus, que son nom soit sanctifié.

Dieu a une volonté. La volonté de Dieu précède la création. Un prophète peut voir la pensée de Dieu mais nul ne peut voir la volonté de Dieu. Avant que son règne ne vienne dans ta vie il faut que Sa volonté vienne.

Tout comme un immigrant qui s’installe au Canada a droit aux avantages offerts par les lois canadiennes, ce n’est pas la volonté de Dieu que tu vives dans les blocages. Le diable attache celui avec qui le Seigneur a beaucoup de choses à faire, tout comme l’âne que Jésus a envoyé détacher.

Les combats et les épreuves sont la preuve que l’ennemi ne t’a pas encore vaincu.

C’est l’âne qui était attaché que Dieu a fait détacher et revêtir d’habits, afin que Jésus le monte lors de son entrée à Jérusalem. Lors de l’entrée de Jésus dans cette ville, les habitants mettaient des palmiers et des habits par terre et c’est l’âne qui marchait dessus.

 

Le Père a un royaume

Jésus vient nous montrer que le Dieu d’Abraham et de Jacob a un royaume. Jésus nous révèle que Notre Père est un roi.

Si ton père est un roi, qui es-tu?

Abraham a eu un enfant avec Sarah et un enfant avec Hagar. Mais avec Keturah il a eu 6 enfants, dont l’aine s’appelle Zamran. Zamran veut dire : rapidité, vitesse, rattraper et dépasser. Cela signifie tu n’es pas en retard, non seulement tu vas les rattraper mais tu vas les dépasser. Quelqu’un peut arriver avant toi à la porte, mais c’est toi qui a la clef.

 

Dans le royaume de Dieu les derniers n’existent pas. Les derniers seront les premiers. 

Joseph, après avoir subi la haine le mépris, la prison, eut deux enfants: Ephraim qui veut dire oublier, et Manassé qui signifie multiplier. Cela veut dire que Dieu lui fait oublier le dédain et le mépris. Il a fait oublié à Bartimée l’aveugle la noirceur et l’aveuglement et à Anne l’humiliation. Ce Dieu te fera oublier tout le temps ou tu as traversé la solitude, le célibat, les calamités, le dédain.

Que Ton règne vienne!

Publicités