Thème : Comment ouvrir le ciel?logo 1

Principe 5 : La consécration

Au quatrième jour du marathon prophétique, le Prophète Djo Grâce a poursuivi sa série d’enseignements sur le thème Comment ouvrir le ciel?

Lors des prédications précédentes, l’orateur avait présenté les principes permettant d’ouvrir le ciel dans la vie des croyants:  l’adoration, les paroles (prononcées par les parents biologiques, les hommes de Dieu, et soi-même), les paroles prophétiques, et enfin la prière.

Dieu recherche des personnes qui lui sont totalement consacrées. Au vingt-et-unième siècle, avec la culture de l’instantané, certaines valeurs se sont perdues, y compris la consécration.

L’orateur a expliqué que la consécration a lieu lorsqu’une personne se donne totalement à Dieu. Il a souligné le fait que de nombreuses personnes viennent à l’église parce qu’elles recherchent quelque chose, par exemple, le mariage, un emploi, la guérison, etc. Bien souvent, une fois qu’elles obtiennent ce qu’elles recherchaient, ces personnes abandonnent Dieu et cesse d’aller à l’église.

Le prophète a fait allusion au passage de Luc 7: 1-10:

Après avoir achevé tous ces discours devant le peuple qui l’écoutait, Jésus entra dans Capernaüm.
Un centenier avait un serviteur auquel il était très attaché, et qui se trouvait malade, sur le point de mourir. Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur. Ils arrivèrent auprès de Jésus, et lui adressèrent d’instantes supplications, disant: Il mérite que tu lui accordes cela; car il aime notre nation, et c’est lui qui a bâti notre synagogue. Jésus, étant allé avec eux, n’était guère éloigné de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire: Seigneur, ne prends pas tant de peine; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. C’est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d’aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri. Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l’un: Va! et il va; à l’autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait. Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: Je vous le dis, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi. De retour à la maison, les gens envoyés par le centenier trouvèrent guéri le serviteur qui avait été malade.

Dans ce passage, a expliqué le prophète, cet homme méritait un miracle, ce que Jésus lui-même n’a pas nié. Dans la vie, le ciel s’est déjà ouvert sur certaines personnes non pas parce qu’elles ont prié mais simplement parce qu’elles se sont consacrées. Servons-nous Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme, de toutes nos pensées?

Le manque de puissance dans l’église est le résultat de l’absence de consécration parmi le peuple de Dieu. Nous ne transmettons pas au gens ce que nous disons, nous transmettons ce que nous sommes. Les choses de l’esprit ne se communiquent que par les personnes qui sont totalement données à Dieu.

Je te mets devant ta conscience, quand Dieu regarde la manière dont tu le sers, peut-il dire que tu mérites qu’Il agisse dans ta vie?

Lorsque le roi Ézéchias (2 Rois 20)  a appris la nouvelle de sa mort, il n’a pas regardé au prophète de Dieu, il est entré dans la prière.

Qu’est-ce que tu as déjà fait pour Dieu qui peut arrêter la mort dans ta maison?

 Il y a effectivement une différence entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas. Dans le livre de Malachi, les gens se demandaient pourquoi servir Dieu et Dieu répond: vous verrez la différence entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas.

Le prophète a aussi exhorté les personnes qui réussissent dans la vie à ne pas penser qu’elles ont atteint ce succès sur la base de leurs propres forces et de leurs propres capacités.

Dans ce siècle ou l’on obtient toutes sortes de choses instantanément, on vient à l’église et on vient aussi pour recevoir tout de l’église en instantané. Plusieurs mettent Dieu tout au bas de leur liste de priorités et pourtant s’attendent à ce que Dieu intervienne dans leurs vies instantanément.

Mettre Dieu à la première place et venir à l’église pour le servir et non pas seulement pour recevoir, c’est ce type de consécration qui ouvre le ciel.
Le prophète a conclu par un appel à la repentance, à délaisser le péché, et à se consacrer à Dieu sincèrement.

Publicités